Skip Ribbon Commands
Skip to main content
Ministry of Finance and Economic Development
Ministry of Finance and Economic Development>News>Le FMI et la Banque mondiale apportent leur soutien à la nouvelle stratégie économique de Maurice

News

Average Rating

Related News

Le FMI et la Banque mondiale apportent leur soutien à la nouvelle stratégie économique de Maurice

Date: February 11, 2016
Domain: 
 

 

Le FMI et la Banque mondiale apportent leur soutien à la nouvelle stratégie économique de Maurice
·       Les Smart Cities sont le reflet d’un pays moderne, durable et où il fait bon vivre
·       Port Louis retrouvera une nouvelle vitalité économique, culturelle et sociale avec le projet New Port Louis
·       Appui à la recherche, aux start-ups et aux énergies vertes dans le prochain Budget
Les Smart Cities se veulent le reflet de ce que Maurice aspire à devenir dans les dix prochaines années, indique le ministre des Finances et du Développement économique, M. Vishnu Lutchmeenaraidoo. Celui-ci intervenait ce jeudi 11 février 2016 au lancement officiel du Smart Mauritius & Innovation Summit 2016 à Balaclava. La construction de Smart Cities est un axe essentiel de la vision High Investment – High Employment énoncée dans le Budget 2015-2016. La nouvelle stratégie économique de Maurice bénéficie de l’apport du Fonds monétaire international (FMI et de la Banque mondiale (BM), fait ressortir le ministre qui est rentré hier d’une importante mission à Washington.
Les villes intelligentes relèvent d’une approche avant-gardiste en matière de développement économique et d’urbanisme durable. Ces villes nouvelles misent sur la connectivité, les énergies propres et renouvelables, les nouvelles technologies et l’innovation. A cet effet, le ministre des Finances et du Développement économique fait état de mesures d’appui importantes qui seront consacrées à la recherche et au développement (R&D), aux start-ups, et à la production des énergies vertes dans le prochain Budget.
Une Smart City se veut un pôle d’activité à forte intensité de technologie, d’innovation, de connaissance et d’activité entrepreneuriale, axé sur la production de biens et services à valeur ajoutée. Le concept ouvre de nouvelles perspectives d’emplois pour les jeunes diplômés, notamment, de même que des possibilités pour les entrepreneurs, les start-ups, etc. Les Smart Cities sont construites autour d’une philosophie de Work, Live and Play, c’est-à-dire que ces pôles d’activités sont assortis d’espaces d’habitat et de loisir destinés aux personnes qui y travaillent.
Le Smart Mauritius & Innovation Summit 2016 permet un dialogue entre les experts et prestataires mondialement référencés –   Airbus Group, Microsoft, IBM, Cisco - et les différentes parties prenantes locales sur les meilleures options pour Maurice. 13 projets de villes intelligentes sont à l’étude par les autorités compétentes. Le ministre se dit confiant qu’au moins cinq de ces chantiers vont pouvoir démarrer en 2016.
Le concept de Smart City concerne aussi les villes existantes. Le New Port Louis est, à ce titre, un projet gigantesque qui vise à transformer la capitale et lui insuffler une nouvelle vitalité économique, culturelle et sociale dans les cinq prochaines années. Parmi les initiatives majeures : un parc de loisirs moderne à l’ex-Neotown sur le front de mer, un aquarium de classe mondiale, revalorisation de la zone tampon de l’Appravasi Ghat, de China Town et d’autres patrimoines et sites de référence, transformation des gares routières Victoria et du nord en des centres d’activité économique, une esplanade reliant la nouvelle gare Victoria au Caudan, etc.
Par ailleurs, le ministre des Finances et du Développement économique, M. Vishnu Lutchmeenaraidoo, a fait ressortir que Maurice a le soutien total du Fonds monétaire international (FMI) et de la Banque mondiale (BM) dans le cadre de la nouvelle stratégie de développement économique. Cette reconnaissance apporte une nouvelle dynamique à la mise en œuvre de la nouvelle architecture de croissance et de création d’emplois. Le Maritime Hub, l’économie bleue et le rapprochement économique avec l’Afrique sont les trois principaux piliers de l’ouverture de l’économie. Selon le ministre, les divers projets sous ces trois piliers avancent de manière satisfaisante. Au niveau du port, il y a des développements au niveau de la construction d’un port de pêche moderne, la mise en place des facilités de bunkering et le port franc, notamment. 
Dans le cadre de la stratégie Afrique, Maurice veut développer une présence économique au Ghana, au Sénégal, au Togo, en Zambie et à Madagascar. Une importante mission de prospection est prévue au Ghana le mois prochain. Des discussions approfondies sont en cours avec les gouvernements concernés en vue de concrétiser les nouvelles initiatives d’échanges, dont la création de zones économiques spéciales (ZES). 

(0) Comment(s)